Trouver mon adresse IP
54.145.118.24

IP v4 :
décimale pointée
54.145.118.24

hexadécimal
36917618

décimale
915502616

binaire
110110100100010111011000011000


IP v6 :
conversion 6to4
2002:3691:7618:0:0:0:0:0:0:0:0:0:0

 
2002:3691:7618::

ipv4-mapped
0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:ffff:3691:7618

 
::ffff:3691:7618

ipv4-compatible
0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:0:54.145.118.24

 
::54.145.118.24

Adresse IP Ministère Intérieur bannie de Wikipedia

Pourquoi l’adresse IP Ministère Intérieur bannie de Wikipedia ?

Adresse IP Ministère Intérieur bannie de Wikipedia

Blocage adresse IP Wikipedia

L’encyclopédie en ligne collaborative Wikipédia a bloqué l’adresse IP 212.234.218.196 qui n’est pas tout à fait ordinaire. Il s’agit de celle d’un utilisateur travaillant au ministère de l’Intérieur pour un an à cause d’un « attitude non collaborative » et au motif de « foutage de gueule ». « Des investigations internes sont en cours », indique le ministère de l’Intérieur. Que s’est-il passé ?

Adresse IP Ministère Intérieur bannie de Wikipedia

Adresse IP bloquéeQuelle est la cause du blocage ? Sur le long terme, il s’agit d’une accumulation de mauvaises conduites. Les contributions les plus controversées de cette adresse IP ont fait l’objet de révocations, tandis que des avertissements ont été mis sur la page de discussion rattachée à 212.234.218.196. Des mesures de blocage de l’adresse IP concernée d’une durée d’une semaine dans un cas et d’un mois dans un autre ont même été décidées par les administrateurs. De cette adresse IP, dont dépend une série de postes de travail du ministère, sont parties 4 000 modifications de Wikipédia depuis 2007, souvent du vandalisme d’article, de modifications irrégulières, d’insertion de messages grossiers.

Ces derniers mois, les incidents s’étaient multipliés, les gestionnaires de Wikipédia France leur avaient alors adressé un dernier avertissement : « Veuillez cesser immédiatement toute dégradation de Wikipédia. Au prochain acte de vandalisme, vous serez interdits en écriture.

Ce n’est pas la première fois

Adresse IP trollLes trolls ont investis les ministères de la république. Ce n’est pas la première fois qu’une IP rattachée à un ministère est pris en faute. Il y a 3 ans déjà, six tentatives de modification de l’article consacré au préfet de police Bernard Boucault avaient été enregistrées en une demi-heure depuis la même adresse IP, entraînant ainsi une première interdiction du ministère. Les manoeuvres visaient à supprimer du contenu lié au mariage pour tous.

Mais déjà, en mai 2009, des petites mains de la Rue de Valois tentaient de refaire une beauté à Hadopi. En juillet 2009, un acharné fonctionnaire avait chargé la fiche d’Olivier Henrard, directeur adjoint du ministre de la Culture Frédéric Mitterrand, et présenté comme corédacteur de la loi sur la réponse graduée.

Pour contourner la bannissement de l’adresse IP, ils ne leur plus donc à utiliser un poste voisin, ou bien à passer par l’intermédiaire d’un service VPN pour modifier l’adresse IP.

 

Modifier adresse IP essai gratuit

3 réponses à Adresse IP Ministère Intérieur bannie de Wikipedia

  • MDR on voit à quoi on les paye ces fonctionnaires…

  • Pas croyable. Moi, ça me fait pas du tout rire. Je crois qu’on est dans une période où le personnel du Ministère de l’Intérieur devrait avoir plus important à faire.

  • Le mec qui a fait le blocage :
    « Il changeait la mise en forme des sources, sans respecter la norme. Plusieurs contributeurs lui ont expliqué, il a répondu avec mauvaise foi et n’en a pas tenu compte. Je l’ai donc bloqué une semaine. Mais quand j’ai vu dans son historique qu’il y avait pas mal d’abus et de vandalismes de niveau collège, je l’ai bloqué un an. »
    MDR

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

VPN
Devenir anonyme